Structure du projet 

Tous les développements et applications de SGEmac sont basées sur le code LES AVBP, co-développé et co-détenu par IFP et CERFACS. AVBP résoud les équations Navier-Stokes instationnaires, compressibles, réactives et multi-espèces sur des maillages non-structurés, mobiles. L'avancement temporel est explicite, la convection est réalisée par des schémas centrés VF d'ordre 2 et EF d'ordre 3.

 

AVBP a démontré son efficacité parallèle linéaire unique sur toutes les machines du marché, et pour des calculs comprenant jusqu'à 8000 processeurs.

 

Les maillages mobiles sont gérés avec une méthode dite Interpolation Temporelle Conditionnée (ITC) et une approche ALE.
Les modèles LES disponibles comprennent des modèles de turbulence (Smagorinsky à coefficient constant et dynamique , WALE, fonction de structure filtrée, énergie cinétique sous-maille), de combustion (TF-LES, ECFM-LES, PCM-FPI) et d'injection liquide (Eulérian et Lagrangien).

 

Les conditions aux limites sont de type NSCBC particulièrement adapté pour un traitement adéquat de l'acoustique.

 

Le travail du projet est structuré en 5 tâches distinctes:

  • La tâche T1 est le point de départ du projet et concerne l'acquisition, à l'aide de diagnostics optiques avancés, d'une base de donnée expérimentale IIE et IDE sur monocylindre comprenant des points stables et instables;
  • La tâche T2 vise à développer des approches SGE complémentaires permettant de simuler le comportement d'un moteur complet composé non seulement de la chambre de combustion, mais aussi de tout le système d'admission et d'échappement qui ont leur importance dans l'apparition de variations cycliques. Ces développements seront validés sur des points moteur stables de la base de donnée acquise en T1;
  • Dans la tâche T3, les approches développées en T2 seront utilisées par les partenaires industriels pour développer deux  méthodologies SGE pour la prédiction des variations cycliques en IIE, qui seront validées en se servant des mesures de T1;
  • La tâche T4 sera dédiée à l'exploration des possibilités d'étendre les méthodologies proposées en IIE pour les variabilités cycliques en IDE;
  • Enfin, l'objectif de la tâche T5 est de synthétiser les travaux réalisés, en comparant les prédictions obtenues pour identifier leurs forces et faiblesses respectives, et en identifiant des éléments restant à développer dans le futur, surtout en ce qui concerne les méthodologies SGE pour l'IDE.
 |  Mentions légales © 2017 IFP Energies nouvelles